achat-vefa-guide

 

Vous êtes intéressé par l’investissement en VEFA et cherchez les bonnes informations avant de vous lancer ? Vous êtes au bon endroit. 

Que vous soyez familier (ou non) avec ce type de contrat immobilier, il est important d’en retracer les grands principes, ainsi que les spécificités souvent méconnues du grand public. 

En parcourant ce guide, vous obtiendrez les informations dont vous avez besoin afin d’éclaircir votre projet, que ce soit pour acheter ou investir. Allons-y !

 

 

Sommaire 

  1. La vente en VEFA : qu’est-ce que c’est ?
  2. Les avantages d’investir en VEFA
  3. Investir en VEFA : les étapes à suivre pour réussir son projet
  4. Quelles sont les garanties dans le cadre d’un investissement en VEFA ?
  5. La vente en VEFA : quels risques ?
  6. VEFA et notaire : ce qui est à retenir

 

 

1. La vente en VEFA : qu’est-ce que c’est ?

 

Débutons ce guide par la définition de la VEFA.

La VEFA (ou « Vente en l’État Futur d’Achèvement ») est un contrat par lequel un acquéreur devient propriétaire d’un logement neuf sur plan, à construire ou en cours de construction. 

En d’autres termes, le plus souvent, le programme immobilier neuf sur lequel vous vous êtes engagés n’est pas encore construit, si bien que si vous décidez de vous rendre sur place pour en faire la visite, vous risquez d’être quelque peu surpris. 

Dans le cadre d’un tel contrat, le promoteur immobilier s’engage à livrer à l’acheteur un logement neuf pour une date donnée, une fois les travaux entièrement terminés. 

Tous les paramètres dudit contrat sont indiqués dans le contenu du contrat de vente en VEFA.

 

 

2. Les avantages d’investir en VEFA

 

Vous avez très certainement entendu dire tout et son contraire autour de la vente en VEFA. 

Ce qui est une certitude, c’est bien que cette catégorie d’investissement présente de nombreux avantages pour l’acheteur.

Premièrement, c’est pour vous le privilège de profiter d’un bien immobilier neuf, entièrement personnalisable et surtout, qui respecte les dernières normes énergétiques en vigueur. Chez Mon Marché Immobilier, la totalité des programmes neufs que nous proposons à la vente suivent ces principes. 

Deuxièmement, l’acte de paiement est complètement sécurisé puisqu’il est assuré par échelonnage, c’est-à-dire que vous payez un pourcentage du montant total au fur et à mesure de l’avancement des travaux. 

Troisièmement, l'achat sur plan est encadré par la loi. De nombreuses garanties sécurisent l’acheteur dans ce sens.

Enfin, notez que ce type d’investissement sera pour vous le signe d’économies à court et long terme :

Sachez qu'en cas d’achat d’un logement neuf, vous êtes éligibles au dispositif Pinel si vous vous engagez à louer ledit logement durant une période minimum de 6 ans. À terme, vous avez la possibilité de prolonger le bail pour une durée de 9 à 12 ans.

Ce type d'investissement immobilier vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt (selon la durée de location) pouvant aller jusqu’à 63 000€.

Acquérir un appartement neuf à destination locative peut donc s'avérer très intéressant, sous réserves de respecter certaines conditions. En effet, la loi de défiscalisation Pinel n'est applicable que sur validation de plusieurs critères liés :

Si vous souhaitez en revanche acheter votre futur logement neuf à titre de résidence principale, vous pouvez également bénéficier du PTZ, aussi appelé "Prêt à Taux Zéro". Il vous est accordé en cas de premier achat dans le neuf. 

Encore un avantage pour votre futur investissement VEFA !

 

 

3. Investir en VEFA : les étapes à suivre pour réussir son projet

 

Si vous désirez investir en VEFA, comprenez bien que cela ne doit pas être réalisé n’importe comment. Comme souvent dans l’immobilier, pour réussir son projet, le suivi de diverses étapes est nécessaire. 

Recherche du logement, signature du contrat de réservation, dépôt de garantie en passant par la construction, remise des clés et livraison du logement, la vente en VEFA suit une certaine logique.

 

 

4. Quelles sont les garanties dans le cadre d’un investissement en VEFA ?

 

Acheter un appartement neuf en VEFA est un processus sécurisé puisqu’il est aujourd’hui strictement encadré par la loi.

Il est de ce fait protégé par de nombreuses garanties que sont :

La garantie de parfait achèvement protège l’acheteur contre les défauts de conformité, vices ou malfaçons qui ne relèvent pas de l’usure normal du logement et ce, durant 1 an.

La garantie biennale, d’une durée de 2 ans, garantie la réparation ainsi que le remplacement (si nécessaire) de tous les éléments dissociables de la construction du logement : robinets, chaudière, radiateurs, volets roulants, parties communes, etc. 

La garantie décennale, quant à elle, couvre les dommages liés aux éléments indissociables de la structure pour une durée de 10 ans : réseau électrique, état des murs, fondations, étanchéité du logement, etc.

Les garanties de l’achat en VEFA vous couvrent donc contre la plupart des éventuels troubles que vous seriez amené à rencontrer. De quoi se lancer sans trop paniquer !

 

 

5. La vente en VEFA : un projet à risque ? 

 

Dans la mesure où la vente en VEFA est un processus sécurisé, encadré par la loi et protégé par de nombreuses garanties, il n’y a à priori aucun risque pour l’acheteur de se lancer dans un tel projet immobilier. 

Toutefois, le risque « 0 » n’existant pas, diverses raisons bégnines peuvent faire de l’investissement VEFA, un placement risqué.

 

 

6. VEFA et notaire : ce qui est à retenir 

 

Qui dit VEFA, dit évidemment notaire. En effet, la sollicitation de cet officier public est un passage obligatoire pour le bon avancement du contrat.

Retenez que dans le cadre d’un achat en VEFA, les frais de notaire sont à votre avantage par rapport à l’immobilier ancien puisqu’ils gravitent autour de 2 à 3% du prix de vente du bien immobilier, contre 6 à 7% environ dans l’ancien. Un point essentiel à connaître pour calculer vos frais de notaire en VEFA !

Une autre question suscitant de l’inquiétude de la part des futurs acquéreurs est l’annulation d’un achat en VEFA, avant ou après sollicitation du notaire. 

Voyons ensemble ce que vous devez faire si vous souhaitez mettre fin à votre projet immobilier en VEFA, que vous ayez déjà effectué la signature de l’acte authentique chez le notaire ou alors, le cas échéant, que vous n’ayez encore rien signé.

icon

Vous avez Une question ?

Choisissez un jour et une heure et on vous appelle !

ou

icon04 22 53 34 11
Service et appel gratuits