Investir dans l'immobilier locatif

Comment effectuer votre simulation Pinel ?

Le 13 Sept. 2021

Pinel

La loi Pinel a été votée afin de concéder des avantages fiscaux à toute personne qui achète un logement neuf et le met ensuite en location. En suivant les quelques étapes de l'investissement Pinel, vous avez la possibilité, en tant qu'acquéreur, de déduire des dizaines de milliers d'euros de vos impôts. C'est aussi un excellent moyen pour vous constituer un patrimoine.

Toujours en vigueur jusqu'à fin 2024, cette loi a des implications variables en fonction des modalités de l'investissement dans l'immobilier neuf. Avant d'acheter un appartement destiné à la location, l'idéal est d'utiliser un simulateur Pinel pour estimer les avantages fiscaux. 

 

 

Le fonctionnement de la loi Pinel

 

La fin du mécanisme de défiscalisation Pinel est déjà programmée. Les logements construits à partir du 1er janvier 2021 ne sont plus éligibles à ce dispositif. Toute vente sur plan ou en contrat VEFA (Vente en l'état futur d'achèvement) effectuée dès cette date ne permettra pas de profiter des avantages de cette loi.

Le dispositif Pinel reste valable pour les appartements et programmes immobiliers dont la demande du permis de construire a été déposée avant le 31 décembre 2020 au plus tard.

Investir en Pinel permet de bénéficier d'une réduction d'impôt qui varie en fonction du nombre d'années de la mise en location. Vous bénéficiez d'une réduction :

  • De 12% du prix du logement si vous le louez pendant 6 ans,
  • De 18% du prix du logement en loi Pinel location sur 9 ans,
  • De 21% du prix du logement si la location dure 12 ans.

Pour l'investissement Pinel, le plafond est de 5 500 €/m². La base de calcul ne peut pas dépasser 300 000 euros. Cela signifie que si vous achetez un bien immobilier à plus de 300 000 euros, la défiscalisation sera déterminée d'après le plafond qui est de 300 000 euros.

Si vous faites la location en loi Pinel sur 6 ans, vous pouvez avoir jusqu'à 36 000 euros de déduction d'impôt, à raison de 6 000 euros par an au maximum. Si la location s'effectue sur 9 ans, vous pouvez obtenir une défiscalisation maximale de 54 000 euros (6 000 euros par an).

Vous avez la possibilité d'étendre la durée de location à 9 ans après avoir choisi 6 ans au départ. Pour la location sur 12 ans, vous bénéficiez d'une réduction de 6 000 euros par an pendant les 9 premières années et de 3 000 euros durant les 3 dernières années. Vous pouvez donc obtenir jusqu'à 63 000 euros de déduction fiscale.

Signalons que des modifications sont prévues par rapport aux taux de déduction d'impôt. Jusqu'au 31 décembre 2022, les taux restent les mêmes que ceux évoqués ci-haut. Cependant, en 2023, le taux de défiscalisation sera de 10,5%, de 15% et de 17,5% respectivement pour la location d'un logement sur 6 ans, 9 ans et 12 ans. Plus tard, en 2024, ces différents taux seront réduits à 9% (6 ans), 12% (9 ans) et 14% (12 ans).

 

 

conditions pinel

 

 

 

Simulation Pinel : comment s'y prendre ?

 

Pour connaître exactement les avantages fiscaux que vous obtiendrez grâce à la loi Pinel, vous devez faire une simulation. Bien évidemment, nous assurons à 100% la protection de vos données personnelles. Gratuit et sans engagement, l'usage de notre simulateur en ligne vous permettra de déterminer :

  • Si la commune dans laquelle vous allez investir est située dans une zone Pinel,
  • Le plafond des loyers que vous pourrez réclamer pour la location de votre bien,
  • Le plafond des revenus de vos futurs locataires,
  • Le montant de la remise d'impôts auquel vous pourrez prétendre.

La simulation en loi Pinel se déroule en deux étapes.

 

Étape 1 : dans quelle commune se situe le logement que vous souhaitez acquérir ?

La première étape de votre simulation Pinel consistera à renseigner la commune dans laquelle se situe votre futur investissement immobilier.

Si la commune en question n'est pas éligible au dispositif Pinel, la simulation s'arrête là. Dans le cas contraire, vous pourrez passer à l'étape suivante.

 

Étape 2 : quel est le montant de votre investissement et quelle est la surface du logement ?

À cette étape, vous devez entrer le montant TTC (toutes taxes comprises) en euros de votre investissement sur ce futur logement (y compris le coût des éventuels travaux). Vous devez également renseigner la surface en mètres carrés du logement en question.

En fonction des informations que vous aurez entrées, le simulateur vous dira quel est le montant maximal que vous pouvez réclamer comme loyer.

Vous saurez également quel doit être le plafond des revenus de vos potentiels locataires, en fonction de leur statut (seul, en couple ou avec une ou plusieurs personnes à charge). Le simulateur vous permettra également de connaître le montant de la réduction d'impôts dont vous bénéficierez en fonction du nombre d'années pour lesquelles vous souhaitez vous engager.

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?