Financer son projet

5 conseils pour négocier son prêt immobilier

Le 22 Sept. 2021

Credit immobilier

Le prêt immobilier est le mode de financement le plus utilisé quand il faut réaliser un projet immobilier. À travers le crédit immobilier, un organisme bancaire ou toute autre structure de financement accréditée accorde à un particulier une somme d'argent qui financera une opération immobilière. Il peut s'agir de l'acquisition ou de la location d'un immeuble destiné à l'habitation ou à un usage mixte (habitation et activité professionnelle). On parle également de la construction d'une maison ou encore de l'achat du terrain sur lequel la construction sera réalisée. Au risque de voir sa demande de crédit refusée, il est nécessaire de soigner son profil d'emprunteur avant toute procédure. Voici quelques conseils pour négocier son prêt immobilier au meilleur taux.

 

Avoir un apport personnel

 

En décidant d'accorder un prêt immobilier, l'organisme prêteur va prendre un risque. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, il doit donc minimiser le plus possible ce dernier. L'un des moyens principaux pour y arriver est d'exiger de l'emprunteur un apport personnel. L'apport d'achat immobilier doit généralement être équivalent au minimum à 10 % du total du prêt. Toutefois, si cela est possible, le requérant peut avancer 15 % à 30 % de la somme totale à emprunter. Il rendra ainsi plus intéressant son profil, ce qui permettra de négocier un crédit immobilier à taux très avantageux. En effet, moins le montant à emprunter est grand, moins le risque encouru par la structure de financement l'est aussi.

Pour se constituer le plus grand apport d'achat immobilier possible, l'on peut compter sur une épargne personnelle réalisée sur une période conséquente. Il faudra faire preuve de patience. S'il n'est pas possible d'épargner, on peut toujours emprunter de l'argent à un proche. Il s'agit d'un prêt plus flexible, car il ne sera pas en principe sujet à l'application d'un taux d'intérêt.

Des dispositifs existent, tels que le prêt à taux zéro (PTZ) octroyé par l'État, et tout autre prêt consenti par un organisme tel qu'Action Logement est également une option. Pour peu que certaines conditions de revenu et d'habitation soient respectées, le PTZ s'avère particulièrement avantageux, car il n'implique pas d'intérêts, de frais de dossier ou de frais d'expertise.

 

Disposer d'un taux d'endettement faible

 

Le taux d'endettement ou la capacité d'endettement représente la part du revenu qui sera destinée à payer mensuellement les charges financières de l'emprunteur. Au-dessus de ce pourcentage, on considère que le paiement des charges mettra en danger le confort de vie de l'intéressé. En effet, ce dernier disposera alors d'un « reste à vivre » considérablement amoindri . En France, les autorités compétentes ont décidé de faire passer ce taux de 33 % à 35 % en raison des effets pervers de la crise sanitaire de la Covid-19 sur l'activité immobilière.

Au-delà de 35 %, la majorité des banques seront peu enclines à octroyer un prêt immobilier à moins que les revenus patrimoine du demandeur soient très élevés. Un taux d'endettement compris entre 10 % et 15 % assure de meilleures chances auprès de la banque. Avec cet intervalle de taux, on sait que le demandeur disposera d'un reste à vivre suffisant après paiement de sa mensualité. Il s'agit d'un argument de taille en faveur de sa solvabilité. Il est possible de facilement calculer en ligne la capacité d'endettement grâce à l'outil de calcul de crédit immobilier de Mon Marché Immobilier.

 

credit immobilier

 

Mettre en avant une gestion saine de ses comptes et prouver que l'on est un bon client

 

Toujours dans l'optique de minimiser son risque, la banque sera à l'affût de tout indice pouvant augmenter sa confiance en la solvabilité du demandeur. Elle passera au crible la gestion de comptes effectuée par ce dernier pour se faire une meilleure idée de son profil d'emprunteur. Il est donc très important de présenter une situation financière saine et sérieuse. L'intéressé ne doit normalement pas avoir d'incidents de paiement pour d'autres crédits éventuellement souscrits, des crédits de consommation en cours, des découverts récents… Il ne faut pas hésiter à reporter la négociation du prêt immobilier quand on sait pertinemment que la gestion actuelle des comptes n'est pas reluisante.

Par ailleurs, il faut faire savoir à la banque que l'on est déjà ou que l'on sera un bon client. En proposant un crédit immobilier avec les nombreux avantages associés, l'institution de financement cherche avant tout à fidéliser des clients confirmés. En outre, elle veut attirer de nouveaux clients qui domicilieront durablement leurs comptes chez elle. Si cela n'est pas encore fait, il est donc conseillé de contracter des produits financiers chez l'organisme prêteur. Une bonne situation professionnelle ou des revenus relativement élevés sont aussi des arguments à faire valoir.

 

Négocier son assurance emprunteur

 

Il s'agit d'un poste très important quand on veut négocier son crédit immobilier. Il faut savoir que l'assurance de prêt représente généralement entre 25 % et 35 % du coût total du prêt, ce qui correspond à une dépense assez conséquente. Avant d'accepter l'offre d'assurance emprunteur de l'organisme prêteur, il est avisé de réaliser plusieurs devis. La comparaison de ces derniers permet de choisir l'offre présentant le meilleur rapport garanties-prix.

Dans le cas des emprunteurs les plus jeunes, il est possible de choisir une délégation d'assurance pour faire baisser à 0,14 % en moyenne le taux du contrat de groupe. En effet, si et seulement si ses termes sont conformes à ceux de l'assurance groupe, l'emprunteur peut recourir à un contrat d'assurance externe. Habituellement, les banques pratiquent un tarif moyen de 0,40 % pour les assurances groupe. On peut noter l'économie financière considérable qu'il est possible de réaliser.

 

Faire un appel à un courtier immobilier

 

Faire soi-même le tour des banques pour identifier celle qui propose les meilleures conditions de crédit immobilier peut vite s'avérer une entreprise fastidieuse et souvent infructueuse. Il est possible de recourir à la place à un courtier en crédit immobilier. Grâce à sa connaissance poussée du marché, ce professionnel compare les différentes offres de crédit et dégage celle qui est la plus adaptée à la situation de l'emprunteur. Auprès de la Banque, le courtier en prêt immobilier négocie pour son client les conditions de crédit les plus intéressantes. Recourir à un courtier immobilier présente plusieurs avantages. On peut analyser une énorme quantité d'offres de manière rapide, ce qui entraîne un gain de temps significatif. Par ailleurs, en obtenant par exemple une réduction du taux d'assurance emprunteur, une gratuité des frais de dossier ou une baisse des taux de crédit immobilier, des économies d'argent sont réalisées.

 

Pour effectuer une simulation de crédit immobilier, Mon Marché Immobilier met à disposition un simulateur en ligne qui permet d'évaluer avec justesse et rapidité tous les paramètres de l'investissement locatif ou l'acquisition de bien immobilier. En permettant de connaître en amont les mensualités, le taux de crédit immobilier, le prêt à taux zéro, la rentabilité locative ou la réduction d'impôt Pinel, la simulation de prêt immobilier assure la maîtrise du budget. De plus, l'emprunteur peut dégager la stratégie d'investissement qui lui correspond le plus.

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?